Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Bjs-Empire. Liv. LXXXL £23 res qui efcarmouchent quelque-temps. Cependant Robert avancant a petits pas, fon aile droite étoit déja aux mains avec les Varangues, qui tombant fur elle avec leurs haches a deux tranchants faifoient un grand carnage. Les Normands, preffés de ce eöté-la, prennent la.fuite vers le rivage, bordé de la flotte Grecque & Vénitienne, fpectatrice du combat. La plupart troublés par la crainte de la mort qui les pourfuit, fe jettent dans les eaux oü ils fe piongent jufqu'au cou, & vont chercher un afyle aufli peu afluré vers les vaiffeaux ennemis. Sigelgaïte qui avoit voulu partager avec fon mari le péril & 1'honneur de cette journée , criant de toutes fes forces, rappelle & gourmande les fuyards; n'étant pas écowtée, elle court après eux la javeline a la main; & frappant a droite & a gauche, s'oppofant a leur paffage, renverfant les plus indociles , elle les ramene au combat, honteux de céder en courage a une femme. Les ayant remis en ordre, elle va a leur tête charger en flanc le corps des Varangues, qui étoient au prifes ayec le centré de

Alexis. An. 1081,

Sluiten