Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

nu Has-Èmpirr. Liv. XCIV. 519 noie actuelle entre quarante & cinquante francs. On en jettoit autant qu'il plaifoit a 1'Empereur ; c'étoit ordinairement au nombre de dix mille. L'Empereur paroiiToit enfuite affis fur un bouclier élevé fur les épaules des principaux Seigneurs : ce furent pour Baudouin, le Marquis de Montferrat, le Doge , les Comtes de Blois & de Saint-Paul. A fa vue tout retentifToit d'acclamations. Defcendu du bouclier, on le conduifoit a Sainte - Sophie. La dans une petite ehapelle de charpente conftruite pour eet ufage , on le revêtoit de la pourpre & du diadême bénis auparavant par les Evêques. Son ornement de tête étoit a fa volonté, foit un voile , foit un bonnet orné d'or & de pierreries. On chantoit la Meffe, pendant laquelle il étoit affis fur un tróne d'or élevé fur une haute eftrade tapiffiée de drap d'écarlate. Pendant le faint facrifice, le Patriarche, accompagné de plufieurs Evêques , montoit fur 1'eftrade ; & après de longues prieres il oignoit du faint Crème la tête de 1'Empereur en forme de croix, tk entonnoit le Trifs-

Lascaris Bav-

ÖOUIN.

An. ïzGAó

Sluiten