Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Andronic II. An. 12S3

i

XV. Céréuio- ]

( 3-2 tl I S T 0 I R E

Wiïes & aux excufes; il les conjura de vouloir bien au moins paroïtre confirmer fon choix par leurfilence. Maïs de tous ceux a qui la promotion de George de Chypre pouvoit tieplaire,il n en etoit point dont 1'Empereur craigmtdavantage Jamauvaife humeur, qu'un certain Andronic, qui avoit quitté le fiege de Sardes pour fe faire moine. Cet ambitieux n avoit pu diffimuler fes prétentions a Ia digmte de Patriarche. L'Empereur, pour appaifer fes murmures, Ie declara fon pere fpirituel. Cet eraploi, outre 1'honneur qui y étoit attaché, placoit a la fource des graces, & donnoit un grand crédit aupres du Prince; mais l'ancien Evêque de Sardes , loin d'avoir cette fouplefle fi neceffaire pour réuffir dans les Cours, étoit au contraire un de :es hommes fiers & hautains, qui /eulent toutemporter de vive force jut ne peuvent fouffrir de contradic.ïon, & qui s'embarraflent peu de fe aire des ennemis. Aufii ne fut-il pas ong-temps fans fe perdre. mi Quand il fallut procéder a Ia conecration de George, 1'Empereur^

Sluiten