Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Andronic II, et Michel son

fils.

An, 1306.

358 HlSIOUE Latins, & prétendoient de plus que Ia jeune Princeffe renoncat k la communion des Grecs pour fuivre celle de l'Eglife romaine. C'étoit aller direöement contre les conventions ftipulées lors du mariage d'Ithamar avec Philippe. Anne, quoique d'ailleurs fort peu fcrupuleufe, étoit cependant trésattachée a la religion de fes peres. Elle fut indignée des prétentions des Italiens, &fe crutdégagée de fes promeffes par l'infraöion qu'ils faifoient eux-mêmes aux traités. Pour fe venger d'eux , elle propofaa Andronic de faire époufer Thomas fon fils a Anne Paléolo gine, fille de 1'Empereur Michel , promettant d'ajouter aux domaines que le jeune Prince tenoit de la fucceflion de fon pere, toutes les terres qui étoient le partage de fa fceur. II en réfulta une rupture éclatante entre la Régente d'Epire &-la Cour de Naples. Philippe équipe une flotte , compofée de vingt - quatre grands vaiffeaux, y embarque des troupes, fait une defcente fur les terres de fa belle-mere, & y met tout k feu & a fang. Anne ne fe laiffa point abattre par ce premier revers.

Sluiten