Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Andronic II. An. 1323.

] 1 j t i t f

I c

I i

c 1

c

HlSTOHE

un ; cependant leur nombre n'effraya point les foldats d'Andronic. Ils demanderent a grands cris qu'on les menat a 1'ennemi. Etant defcendus de cheval, ils implorent 1'affiftance du ciel, s'arment duhgnede lacroix puis fe remettent en felle, & foncent \ toute bride fur les Tartares. Ceuxci, de leur cöté, s'avancent a leur rencontre avec la même rapidité. L'action fut très-meurtriere; cependant es Barbares, malgré leur fupériorité, urent taillés en pieces ; un grand ïombre pouffé dans Ie fleuve, s'y ioya, & de toute cette multitude, I n y eut que vingt-huit hommes qui e fauverent è la nage. Cet échec ntimida les autres Tartares qui ne étoient pas' trouvés a ce combat. Ils e renrerent dans leur pays, laiffant »ar-tout dans cette Province des traes deleurbrigandage, & dans i'efnt des Grecs de facheux foupcons ur le compte du vieux Andronic. On rut que ce Prince les avoit attirés Ji-même pour fe venger des Thraes, jjqui il favoit très-mauvais gré e 1'affeaion qu'ils montroient a

Sluiten