Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

6 E P 1 T R E.

Attendant ma convalefcence, Le portrait de mon Médecin.

Maïs , privé du modele aimable Dont je crayonnois les beautés, J'empruntai celles de la Fable, Pour peindre vos réalités: Or, a vos graces naturelles, En ajoutant les attributs Ou de Minerve, ou de Vénus, Ou bien des autres Immortelles, Je m'attribuois en retour, Prés d'elles, dans chaque aventure, Le role des Dieux tour-a-tour, Excepté celui de Mercure.

Ainsi , j'avouerai qu'en fecret J'avois fouvent plus d'intérêt

Sluiten