Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

sür la Mythologie. 99

moins aimable, peut-être, s'il avoit moins de torts. Elle eüt voulu les lui faire réparer. Elle étoit muette, attentive, immobile, & ne s'appercevoit point que la Nuit donnoit le fignal des plaifirs & des fêtes.

Déjè Ia Folie & Momus,

En trioinphe amenoient Ia Danfej

Les Graces marquoient la cadence ,

Et fuivoient les pas de Vénus.

L'Amour échaufFoit Patmofphere;

Tout s'animoit, tout s'embrafoit.

Sous une fïgure étrangere,

On fe fuyoit, ons'agacoit;

Et le Monarque s'éclipfoit

Sur les traces de La. Bergère. Les traits de 1'Amour fe croifoient, Voloient a travers PalTemblée, Se renvoyoient, fe repouflbient, Et fe perdoient dans la mêlée. Les Soupirs, les vives Ardeurs, Suivoientles Nymphes fugitives, Qui, plus adroites quecraintives, Au piége a'tiroient leurs vainqueurs; Et les criblant des étincelles Que lancoit le feu de leurs yeux,

E %

Sluiten