Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

'0

Dans un boudoir on s'airae mieux;

Flus intimement on s'accueille. Rien ne le perd, tout devient précieux: Un.gefte, un mot, un rien; tout ferecueille. La, vérs la fin du jour, la fimple Vérité,

Honteufe de paroitre nue, Pourcacherfa rougeur, cherche 1'obfcurité.

La, la Confidence ingénue, Jlapproche deux amis; & fi quelque foupir

A 1'un des deux fe laiffe entendre,

Sentez-vous avec.quel plaifir II devineies pleurs, qu'a 1'autre il fait répandre!

Heureux, Emilie, celuiqui, prèsdevpus, en feroit la douce expérience! Ah! fi les Dieux m'avoient réfervé ce bonheur, quel féjour enchanté vaudroit pour moi votre aïmable afyle!

La, je voudrois paiTer ma vie;

La, je voudrois, un jour, mourir

Les yeux fixés fur mon amie.

La, le nom cbéri d'Emilie, Seroit mon dernier mot & mon dernier foupir.

La, s'échappant de 1'infernale rive, Sur 1'alle du Zépbir, mon ame fugitive Reviendroit foupirer. Ainfi, dans les beaux jours, JL'byrondelle franchit le vafte fein de 1'onde; JSt, fidele a fon nid, revient d'un autre Monde, .^ïfiteï 1c berceau de fes jeunes amours.

Sluiten