is toegevoegd aan uw favorieten.

Lettres a Émilie, sur la mythologie.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

sur la Mythologie. ioq

Le 'a:(Te échapper, & foudain Biüle d*amour pour 1'Amour même.

Quelle ivrefle! quel feu doit embrafer fon fein!

Comme 1'on doit aimer le Dieu par qui 1'on aime!

L'époufe de 1'Amour, fans troubler fon repos, En s'ihclinant fur lui, refpire fon baleine, Baife fes yeux fermés, mais les effleure a peine

De peur d'en fouffler les pavots. Par malheur , de Ia lampe, entre fes mains tremblante,

Sur Ie fein de 1'Epoux une goutte brülante Tombe!.. Le Dieu s'éveille & s'enfuit fans retour; Et voilé ce qu'on gagne a voir de prés 1'Amour.

En vain, Pfiché, p xir le retenir, faifit fon pied au moment oü il s'envole, & fe laiffe enlever avec lui ; bientót elle retombe, & froiffée de fa chüte, anéantie de douleur , elle recoit ces funeftes adieux: „ Ingrate Pfiché , ma mere m'avoit ordonné de vous donner un monftre pour amant; je me fuis donné moi-même; &pourprixde ma tendreffe vous voulez m'öter le jour, avant même de me connoïtre. Adieu; je punirai