Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

<fü Lettres

rame & de Thisbé, que vous voyez affis fous ce vieux myrthe.

Nés dans Ie même temps & voifins dès 1'enfance, C'étoiem de vieux amis a leur adolescence. Or nous favons, vous & moi, qu'è quinze ans, Les vieux amis font de jeunes amans.

Pyrame & Thisbé 1'apprirent avant nous. La haine qui,depuis Jong-temps, divifoit leurs families, loin d'altérer leur union, 1'avoit rendue plus intime en la rendant plus fecrete;

Tandis que leurs parens des yeuxfemenacoient, fplnjuriojerit & s'accabloient d'outrages, Du couple heureux, a travers ces orages, Tendres regards furtivement pafibienr,

Comme un rayon du jour gliffe enrredeux nuages.

Au moment cü la nuit couvre d'un mê» me voile ia Haine & 1'Amitié, Pyrame & Thisbé fe rendoient furtivement au pied d'un vieux mur , qui feparoit les jardins de leurs pères.

Sluiten