Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Lettre. til

dans nos écoles ,• mais particulierement dans cellesei. Qu'on farcifïe les jeunes gens, avant que leurs corps foient formés, de fcience, c'efr bon, excellent , néceflaire même par la forme de nos gouvernemens, je 1'avoue; mais je ne fais qu'y faire, s'il me prend des naufées, chaque fois que je vois un jeune homme de 16 a 18 ans difcourir d'un ton & d'un air de makte - és - arts. Mes garcons, fi Dieu m'en deftine, feront, comme les jeunes Co-

faques , abandonnés jufqu'a eet age a la nature ,

Mais je remets mes idees fur 1'éducation a une autrefois. Parions maintenant un peu du Wurtemberg.

La majeure partie de ce duché forme une grande vallée , enclavée a 1'eft par une chaine de montagnes nommée 1'Alp, a 1'oueft par la Forêt-noire, au nord par une partie des montagnes de 1'Odenwald & un bras de la forêt-noire, au fud par les bras contigus de I'AIp & de la Forêt-noire; & penchant dans fon enfemble vers le nord, le Necker 1'arrofe par Ie milieu. Nombre de petits bras des diverfes chaines de montagnes d'alentour venant aboutir vers fon milieu, fe croifent d'une maniere trés-variée, & forment de petits vallons arrofés par quantité de ruifTeaux. C'efi a ces petites branches de montagne qui mettent a 1'abri les vallons des vents froids, & entre lesquelles fe concentre 1'ardeur du foleil, que le païs doit fa fertilité. Les cóteaux expofés au foleil de la plupart des montagnes & collines, font, jufqu'a une eer-

Sluiten