is toegevoegd aan uw favorieten.

Le simbole des apotres, ou Les dogmes du christianisme, consideres sous leur point de vue primitif.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DE JESUS CHRIST.

97

rée brillera dans tout fon eclat fans blesfer nos yeux, ou les êtres unis dans leur chef glorifié dans fon humanitè fainte.apprendronttoutenlui, connaitront le pere par le fils, et verront la divinité dans toute fa fplcndeur. Cc n'eft qu'alors que feront manffeftéés fes grandeurs, et les fccrets de 1'ineffable generation ; maintenant que nous nc voïons que dans des em'emes, que notre entendement captivé par la loi doit iè foumettre a ce qu'il ne comprend pas, et ne pas temer 1'imposfible, en voulant comprendre ce qu'il doit croire; maintenant nous ne pouvons nous elever jusqu'a J. Chrift qu'en fuivant les traits plcins de grace et de verité, les traits de lumiere qu'il a repandu fur Ia terre. il faut ccoutcr la voix dc Dieu annoncée par lesanges, qui 1'apeile fon fils unique, fon fils bien aimé; il faut comparcr les deux alliances, le chercher dans les ombres et dans les figures, juger de fa puisfance par fesprodiges, 1'adoreren tremblant, et comme les disciples eblouis de fa gloire, dire au dedans dc nous fans trouble, fars efforts, fans images tirees des fens J. Chrift eft Dieu, il eft notre Seigneur, il eft le reparateur fur Ia terre et le confommateur dans Ie ciel, il faut dire comme 1'apotre Col. II en lui font tous les trcfors de la fagesfe, mais ils font encore caches.

Telle eft M. FR. telle eft la feconde verité du deuxiemc article du fimbole des apotres. Nous croïons en J. Chrift, nous eroïors que cet Oint du Seigneur, ce prophete, ce facrifiateur et ce Koiqui nous etait neccsfaire, eft le fils unique de Dieu et notre Seigneur. C'eft en fuh ant les O details