Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

24 Lettres dez-vous donc que je faiTe de tout Ie temps que vous voulez me donner?... Je vois d'ici votre indignation , je vous entends : li fez, réfléchiffèz, en attendant que vous puijftez agir. Fort bien; mais la leéture me fait mal aux yeux, & la réflexion me tue. D'ailleurs, vous avez aflez lu, affez réfléchi pour nous deux; je vous croirai fans examen, vous me difterez a mefure ce qu'il faudra dire & faire; j'exécuterai poncluellement; ne me demandez ni étude, ni méditation, j'en fuis incapable; mais jc vous promets de la confiance & de ladocilité. Plaifanterie a part, je ne puis me décider a un meilleur parti; je me détïe de ma raifon, & je connois lavótre. II vaut mieux s'en tenir a un guide déja bien éprouvé , que d'en prendre un dont on n'a jamais fait qu'un très-léger ufage.

J'attends avec impatience ces détails minucieux que vous m'annoncez ; bien füre que tous les réfultats en feront intéreffants, & que vous faurez en tirer des conféqtfences utiles & véritablemcnt inftruclives. J'ai trop peul'habitude de m'appüquer, pour qu'il vous füt poffible de fixer mon attention, en ne m'ofFrant que des préceptes & des maximes; il me faut des tableaux & des exemples. Mais jedefirerois cependant que vous me donnafliez une idéé générale de vos principes d'éducation pour les filles ; apprenez-moi quelles font les qualités qu'on doit Ie plus eultiver en elles, & les défauts que vous

jugez

Sluiten