Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

£4 Lettres fept ou huit mois; fi vous le pouvez, ycnez m'y voir, & remplir enfin eet ancien engagement : linon j'irai vous cherchera Paris; car après deux ansd'abfence,jene pourrai réfifter au defir de vous revoir & de vous préi'enter Théodore, grandi, foriné, aimable autant qu'on peut Fêtre auffi jeune... ce fils fi cher !... & qui, je 1'efpere, fera le vótre un jour.

LETTRE VI.

La Vicomtejje a la Barmne.

De Spa.

Le charmant, le délicieux féjour que Spa! Oh, je ferai malade tous les ans pour y revenir!... On y trouve tout, du monde, du jeu, des fêtes, de la diflïpation, de la folitude, de la liberté.. . Que n y êtes-vous 1 rien n'y manquerok. Cependant j'ai fait une amie nouvelle; car comment revenir des eaux fans cela ? C'eft une amie que j'ai rencontrée pendant quinze ans fans me douter jamais qu'il füt poflible de 1'aimer. C'efl: enfin Madame de L***; je lui paffe toutes fes prétentions, qui au refte nefetrouvent point en rivalité avec les miennes. Elle fe plait a déconcerter les perfonnes timides ou qui débutent dans le monde; elle eft charmée d'avoir un gros fon de voix, qui véritablement eft

fait

Sluiten