is toegevoegd aan uw favorieten.

Cécilia, ou Mémoires d'une héritiere.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C icfi )

percevoir de 1'épigramme. Je vous jure qu'A peine ai-je vu un être vivanr. Avez vous déja effayé du Panthéon, Mademoifelle ? Non, Monfieur.

Ni moi non plus; je ne fais pas s'il y va quelqu'un cette année. Ce fpeSfacle n'eft pas mon fpeclacle favori; rien de plus ennuyeux que de fe tenir la long-temps affis pour écouter de la mufique. Avez-vous déja fait 1'honneur au feftino de vous y arrêter un inffant ?

Non, Monfieur.

Permettez-moi donc de vous fupplier de vouloir en effayer.

Oui, vous avez raifon, s'écria Madame Harrel , j'ai réellement tort a cet égard : j'aurois dü vous engager a foufcrire; mais, bon Dieu !. je n'ai encore rien fait pour vous, & vous ne me le rappellez pas! Nous avons l'ancienne mufique & le concert d'Abel. Quant k 1'opéra, nous pourrons prendre une loge pour nous deux. II ne faut pourtant pas oublier d'effayer du concert des Dames. Nous avons encore cinquante autres endroits dont nous devons nous occuper.

O jour de folie & de difïïpation ! s'écria une voix peu éloignée. O vous, partifans de 1'oifiveté & du luxe! qu'inventerez vous encore pour perdre Ie temps ? Jufqu'ou poufTerezvous vos efiörts pour 1'anéantifTement de toute Vertu?