is toegevoegd aan uw favorieten.

Recherches historiques sur la connoissance que les anciens avoient de l'Inde.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

43 & Appendix, que par une longue fucceffion de tranfmigrations , cette ame devoit paflér dans le corps de difFérens animaux , jufqu'a ce que par fes fouffrances & par les lumieres qu'elle auroit acquifes dans les divers modes de fon exiftence , elle fut affez purgée de toute corruption pour ê:re digne d'être abfbrbée dans 1'eflence divine, comme une goutte d'eau qui rentre au fein de l'Océan immenfe dont elle a été primitivement détachée (i).

Cette doctrine des Brames, par laquelle la Divinité eft répréléntée comme une ame qui pénétre toute la nature , & qui donne a toutes fes parties la force & 1'activité , & comme le centre de réunion I de tous les êtres intelligens, h leur fource première, fe rapporte parfaitement aux : dogmes de la philofophie ftoïcienne; &c j il eft a remarquer, qu'après avoir trouvé la plus grande analogie dans leurs principes avec la morale fublime de cette \ fedte, nous retrouvons aufïi les même; i erreurs dans leurs rêveries théologiques (2).

(1) Voy. de Sonnerat , vol. 1 , p. 192. — Baghvat-Geeta, p. 115. — Differt. de Dow , > pag. 43.

(2j Lipfii Phyfiol. Stoic. lib. 1. Seneca , Antoninus, E; icletus, palüm.