Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

32 Mémoires anecdoies valut dans les efprits les plus fages atlr dela & en-deca les Pyrénées. Mais ce myftere étant demeuré myftere, on fè gardera bien de rien prononcer a ce fujer. Ce malheureux mouruc dans fa prifon de Ségovie.

Touc Ie monde faic que Jules Albérotti s'éleva au plus hauc degré de Ia faveur auprès de Philippe V, Roi d'Efpagne; mais beaucoup de gens ignorenc que le Poëte Campifiron fuc le premier inftrument de fa fortune. Albéroni étoic né fujec des Ducs de Parme. II embraffa 1'état Eccléfiaftique, &obtinc une Cure qui fuffic quelque temps a fon ambition. Un hafard lui Mc faire connoilTance avec Campiftron, & ce hafard fut la fource de fa grandeur. Ce Poëte voyageoic en Italië; il fut volé, & laifle prefque nud dans le voilinage du Presbytere d'AIbéroni, qui lui prêta les habits de fon frere, & quelque argent pour fe rendre a Rome. Dans la fuite, Campiftron iuivit le Duc de Vendöme dans les guerres d'Italie. L'armée fe trouva aux environs de ia demeure de fon ami. Le Duc de Vendöme fouhaitoit d'avoir quelqu'un qui put lui découvrir oü les. tabicants des campagnes cachoient leur*

Sluiten