is toegevoegd aan uw favorieten.

Werther.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C §9 )

LETTRE LXIII.

L* 27 Oilobre.

Je ferois fouvent tenté de me déchirer le fein , de me cafler la tête, lorfque je vois eombien il eft difficile de communiquer aux autres nos idéés r nos fenfations , de les aflbcier a nous d'une maniere intime. Un autre ne me donnera pas 1'amour, la joie , la chaleur & la volupté qui ne font point en moi; & avec un cceur pénétré du fentiment le plus vif, je ne ferai point le