is toegevoegd aan uw favorieten.

Épreuves du sentiment.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

58 Fanny, défefpoir; il difoit qu'il vouloit aller fe jetter au pieds du Roi, qu'il pourfuivroit Mylord Thaley, qu'il fepréfenteroita Ia chambre des Pairs, qu'il y rendroit les derniers loupirs; qu'il demanderoit que fa biere y reftat, jufqu'a ce que fa fille eüt obtenu juftice. Je fuis pere & Anglois , s'écrioit-il; ma caufe eft celle de la nature & de la nation; elle intéreffe tous les hommes, & Dieu fera mon premier juge; celui-la ne fe Iaiflë point corrompre. I^e domeftique tente de nouveauxefforrs pour le ramener peu-apeu ; il lui fait entendre que tous les éclats, fa mort même feroient inutiles, lui montre 1'autorité desgrands qui écrafent toujours fous leurs pieds & avec impunité les petits; il 1'entraïne enfin aquelques pas de 1'hötel du Lord Dirton , dans une chambre qu'occupoit Ia femme de cette créature compatiffante : elle recoit James avec cette humanité , le partage de ceux que 1'audace infolente de la grandeur & de la fortune appelle gens du commun, & qui vaut mieux affurément que la politeffe faufTe & fans caraöere des gens comme ilfaut.

L'état de James ne peut fe dépeindre; il répétoit : Ah J ma chere Fan-