is toegevoegd aan uw favorieten.

Le voyageur américain ou Observations sur l'etat actuel, la culture, le commerce des colonies britanniques en Amérique.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 21 )

de quelques petites écailles & furmonté d'un long ftyle, devient une graine farineufe, prefque fphérique, enfoncée a moitié dans 1'axe commun. Sa maturité eft annoncée par fa couleur & par 1'écartement des enveloppes qui laiflènt appercevoir 1'épi. Cette efpece de bied, ignorée alors en Europe étoit la feule qui fut connue dans le Nouveau-Monde. La culture en étoit facile; les fauvages fe contentoient de lever du gazon, de faire des trous dans la terre avec un b&ton & de jeter dans chacun un grain de Maïs qui en produifoit deux cents cinquante ou trois cents autres. Les préparations pour s'en nourrir n'étoient pas plus compliquées. On le piloit dans un mortier de bois ou de pierre, & après 1'avoir réduit en p&te, on le cuifoit fous la cendre;fouvent même,on le grilloit feulement avant de le manger. Le Maïs réunit bien des avantages: fa feuille eft très-bonne pour la nourriture des beftiaux, chofe infiniment préeieufe dans les contrées oü les prairies ne font pas communes.