Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DES MATIERES; i"tf Pélerinages de Ia Mecque , 53. De'Saint-Jaeques en Pefcf. ll refpeö qu'on leur porte contribue a la po-

riïtnlTiüM obéiffent & commandent er. même £i leurs Eunuques, 13. Moyens qu'elles emploient pour cbteni. la pnmauté dans leSeiail.-W. & fuiv. On ne leur pe. met pas de pnvautes, meme avec les perfon es de leur fexe.ljó, 473- »£0«wt jamais qu'un feul homme en Uur ve, 21. Sont plus étroitement gardées que les femmes Tutque & Indiennes , ibid. Flux & reflux fl'empire & de fou„iffion dansles Sérails.entre elles & ^«Eunuques ,6 Tout commerce avec les Eunuques blancs leur eft interdit, 63 , 64. Opiniatreté avec laquede eJes. défendent leur pudeur dans les c°mmencemens de leur mariaee , 80 6,fuiv. Le.r facon de voj ager , cn tue tous les h. mmes qui approchent eu s voi

que de les fauver.fi cour le faire >l{f 2 K £ct fer aux reeards des hemmes, ibidwjuiv. A quei £e o„ 1 sfnferme dans le Sérail,,86 Leur,caracteres fort tous uniform* , pa: ce qu d» fontforeg. iqï. Diffe-tions qui regnent entree!les , 191. B.0 To confifte leur fél cité. »»..Foreééi cedégu.fer ?outes leurs paffions ay.. C'eft un crime pour elles que de paroitre a vifage découvert 473- Le foue« eft un des chatimens qu'on leur ,nfl ge, 488 vTfars. II y en a peu qui voyagent, 9 Leur haine Pl"trele^Turcs!iS. Cachent avec beaucoup d* fo:n le titre de mari d'une johe femme ,168. Leur autonte fur leurs femmes, .«tf-Idé. de leurs con-

Per" 'oTytJuiï'e peu les arts, 97. A quel age on y .'„fcrme'les filles dans le Sérail ,86. £«S££ ont faite en perfécutant fes Guebre , 263. Quels. font ceux que 1'on y regar. e comme grands , 175-

Perfe [ AmbJffadews de ) auprès de Lou.s XIV , 2,9.. Ce royaume eftïouvemé par deux ou trois femmes ,2,. Elle n'a plus qu'une très-pet.» part£ Tes Ubitans qu'elle avoit du temps des Darm; & As X^ryès 3<g. Peu de perfonnes y travaillent

Sluiten