Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

3 E L O G E

qui ne penferont pas comme nous \ ce fujet, pourront canfulter le Recueil des Lettres de Defpréaux & de Broffette. Ils y apprendront que Jean Boi* leau fut anobli avec fon flls en 1371 , par le Roi Charles V , & que ce Prince eut pour ConfefTeur Hugues Boileau de la même familie , &. Tréforier de la Sainte-Chapelle, a qui le Pape ao corda le droit d'officier pontifkalement aux grandes 'Fètes de l'anne'e ; beau privilege , dit Brorfette , dont fes fuc-» cefTeurs ont joui.

Ne diffimulons pourtant pas que Ia ïioblefTe de Defpréaux foufFre aujourd'hui des contradicfions. Ce détail pourra amufer un moment ceux mêmes de nas Lecleurs qui ne fe piquent pas de 1'honneur d'ètre Généalogiftes,

En 1695, on établit une Commif-* fion pour la recherche des faux Nobles'; on levoit fur eux un droit, dans lequel une Compagnie de Traitans étoit intéreffée. Ces Traitans avoient a leur tête le fameux Bourvalais, dont ja régence fit dans la fuite une jufiice rigonreufe , & (fion en croit lavoixpublique) trèsfcien méritée. La Compagnie Financiers recherchoit ayec tout ïintéxët de

Sluiten