is toegevoegd aan uw favorieten.

Histoire des membres de l'Académie françoise, morts depuis 1700 jusqu'en 1771, pour servir de suite aux Éloges [...] lus dans les seances publiques de cette compagnie.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

86 É L O G Ë

pas pojjible ( felon lui), SANS UNE GRACE PARTICULIERE } de fupporter ld leclure de la Bible en original; cefl pour cela, ajoutoit bonnement le Jéfuite j que tant de Conciles ont défendu les traduclions de l'Ecriture en Langue vulgaire , paree que ces traduclions ne peuvent que fcandaüfer les foibles , & fournir matiere aux dérijions des Jmpies.

Les ames pieufes, & en même temps éclaire'es, ne conviendront certainement pas de cette alTertion; mais fut elle aufli vraie qu'elle eft pour le moins douteufe, il ne faljoit pas prévenir k pre'tendu fcandale par un autre beaucoup plus réel, en fubfiituant. un jargon romanefque a la fimplicité de la Bible.

(d) On a fouvent cite' 1'Ordonnance finguliere des Magiftrats d'une ville Suiffe , qui défendoit de parler de Dieu ni en bien ni en mal, L'exprefilon e'toit gromere", mais 1'intention des Légnlateurs étoit peut-être fort fage dans les circonftances oü 1'Ordonnance fut rendue. Toute la ville étoit troublée par les querelles du Calvinifme nailfant. Les Magiftrats