is toegevoegd aan uw favorieten.

Oeuvres diverses.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

CXX CATAIOGUE DES OUVB.AGES

Caylus est seule enluminée. Quelque belle qu'elle soit, elle est inférieure è la gravure de ce monument en plusieurs feuilles qu'avoit fait exécuter le savant Bianchini, et que ni Barthélemy ni Caylus n'ont connues.

31». Réflexions générales sur les rapports des langues égyptienne, phénicienne et grecque, lues en 1763, divisées en trois arricles; j <>. sur ]a langue cophte; 2°. des rapports de la langue égyptienne avec la phénicienne j 3°. rapports de la langue égyptienne avec la grecque. Tom. XXXII, pag. 212.

52°. Remarques sur les médailles des roisparthes, publiées par différens auteurs, lues en 1761. Tom. XXXII, pag. 671,

33°. Explication d'un bas reliëf êgyptien et d'une inscription phénicienne qui l accompagne , lue en 1761. Tom. XXXII, pag. 725.

34°. Remarques surle nombre despièces qu'on reprèsentoit dans le même jour sur le thédtre d'Athènes, lues en 1770. Tom. XXXIX, pag. 172; réimprimées en partie dans le soixante-dixième chapitre du Foyage d'Anacharsis, tom. VI, pag, 70, etc,

35°. Remarques sur les médailles d'Antonin, frap„ pées en Egypte, lues en i775. Tom. XLI, pag. 5oi.

36". Mémoire sur quelques médailles samaritaines,