is toegevoegd aan uw favorieten.

Tableau de la société et des moeurs, en France, en Suisse, et en Allemagne.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( *I2 )

quelques anne'es, une entrevue avec 1'Erapereur; ces deux Princes dinoient toujours enfemble & admettoient a leur table un certain nombre de leurs prin» cipaux officiers. Un jour que le Général Laudohn alloit fe mettre au bas de .la table, le Roi qui étoit au haut bout lui cria. Monfieur Laudohn, je vous en prie , placez-vous ici. J'aime i»fitiiment mieux vous avoir a mes cótés, qu'en face.

Quoiqu'il foit impoffible que la franchife de 1'amitié, & les charmes d'une converfation fans réferve, fe trouvent dans une fociété oü la fortune de tous les convives dépend de la volonté d'un feul d'entr'eux; le Roi cherche cependant a mettre tout le monde a fon aifë, autant que la nature des chofes peut le permettre, & j'ai entendu dire, qu'il a fouffert quelquefois des répliques trés mordantes, de la meilleure grace du monde. II a lui-méme trop d'efprit, & ü en fait trop de cas dans les autres, pour en repetiffer les afiauts avec d'autres armes. II n'y a qu'un fot qui entreprenne de railler les autres, fans pouvoir fupporter lui-même la raillerie,