Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

%6 Lettres

Toutes les idéés fublimes fe font obfcurcies. Le tems eft pafté , ou un refpe& religieux couronnoit ceux qui confacroient leurs chants a la louange des Héros &c des Vertus. Le titre de Pocte avoit alors quelque chofe d'augufte. Celui qui nourritfoit, par fes vers , le courage des Guerriers, qui gravoit en ttaits ineffacables les adtions mémorables , n'étoit pas compté au nombre des êtres inutiles ; mais a mefure que le talent s'eft dégradé par la flatterie , il eft devenu méprifable aux yeux des hommes, la tyraunie a commandé des hymnes a fa louange , 6c 1'héroïfme les a dédaignées. Les Poëees n'ont plus été regardés que comme des chantres ferviles, que 1'efpoir des récompenfes infpiroit; ils n'ont pas tompris , qu'en fufpendant leur lyre dans des tems défaftreux , leur filence ajouteroit a la vénération qu'on leur porteroit , comme celui des Oracles.

Sluiten