is toegevoegd aan uw favorieten.

Magazin des enfans, ou Dialogues, entre une sage gouvernante & plusieurs de ses eléves de la première distinction.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

V. DlALOGUE. 71

bon homme, après avoir pris fon chocolat, fottit pour aller chercher Ion cheval, & comme il paffoit fous un berceaö de rofes, il fe fouvïnt que la Belle lui en avoit demandé, & cueillit une branche , oü il y en avoit plufieurs. En même tems , il entendit un grand bruit, & vit venir a lui une Bete fi horrible, qu'il fut tout prêc de g'évanouïr. Vous ètes bien ingrat, lui dit la Bête, d'une voix terrible, je vous ai fauvé la vie, en vous recevant dans mon chateau, & pour ma peine, vous me voiez mes rofes, que j'aime mieux que toutes chofes au monde. II faut mourir pour reparer cette faute ; je ne vous donne qu'un quart d'heure pour demander pardon a Dieu. Le marchand fe jetta a genoux, & dit a la Béte, en joignant les mains, Monfeigneur, pardonnez-moi, je ne croyois pas vous offenfer, en cueillant une rofe pour m:s filles. qui m'en avoient demandé. Je ne m'appelle point Monfeigneur , répondit le monftre, mais la Béte. Je n'aime pas les complimens, moi; je veux qu'on dife ce que Fon penfe; ainfi, ne croyez pas me toucher par vos flateries. Mais D 7 vous