Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

I38 CEUVRES SPIR1TUELLES.

fouvent, qu'elle gémit dans certe trifte vallée de larmes, qu'elle Idupire, qu'elle languit après le bienheureux moment qufdoit brifer les liens de fon corps, «Screnverfer cette maifon deboue, pour 1'unir a fon chafte & divin Epoux. Auffi, les réglements particuliers des Religieufefdè 1'Ordre deCïteaux, desCarmélites, des Annonciadcs, desFilles de laVifitation, & de plufieurs autres Ordres, défendent pofitivement aux Religieufes d'aller aux bains & aux eaux.

Dixieme difficulté.

II faudra donc damner toutes les Religieufes qui fortent de leurs cloitres , hors les cas permis par 1'Eglife; ce qui eft dur & cruel, pour tant de Religieufes qui n'ont jamais recu aucune int truftion la deflus, & qui ignorent abfolument les Loix de 1'Eglife fur la clöture.

Réponfe.

Tl nmis Daroit très-difficile, pour ne

pas dire impoffible, qu'il y ait des Religieufes qui ignorent invinciblement les Loix de 1'Eglife töuchant la clöture des Monafteres de filles. Mais en fup-

Sluiten