Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 36 )

attribuant des meilleurs fentiments que n'ont les Etats; ceux-ci ayant étalé avec emphafe les fecours qu'ils ont accordé a -V. M. dans la derniere guerre ; fans relever exprcffement cette oftentation, on y oppofe 1'état de profperité dont jouit leur Province fous le gouvernement le plus doux & le plus équitable qu'il y ait dans le monde;

Pour reprimer Paudace qu'ils ont eue de citer des exemples de défobéiffance & de fédition quafi pour modele de leur conduite,on attribue Pimpunité (17) actuelle de ce trait temeraire aux ticres que le peuple par fon zéle & fa fidelité s'eft donnés a la gratitüde Sc bonté de Votre Majefté.

On rejette & defaprouve enfuite leur fyftême favori de foumettre a la jurifdiction (i8)duCon-

de Mr. Boiïchaert) ne s'étudie-t-on point a le flatter pour le diviler & le féparer de fes Etats ? Les Rois qui blament les faëtions favent quelque fois s'enfervir : c'eft Pentrée de M. DeMercy d'Argenteau en trompant le parti qu'il traitoit de Démocrate & qu'il pretendoit foutenir. Divide & impera.

(17) Jjimpunitê eft d'autant plus fpécieufe que le mal fourd qu'on médite butte a une oppreffion complette, qui équivaut fans doivte bien a une punition, tout en flattant fon cherpeuple. Rien n'étoit plus féduifant que Marie-Théréfe : fon.port, fa beauté , Part de s'énoncer , fon ton de tendreffe nourri par la pafiion naturelle au fexe; tout contribuoit a préparer a la conviftion.

(18) La Nation peut juger de cette crainte, combien il lui importe de foutenir le Confeil de Brabant fans admettre aucune intrufion ou augmentation dans fon organifation. Cette Egide une fois abbatuë, tout croule, &t pour lors fans temperament on employera la force pour fonder Pautorité arbitraire : moyen que Mr De Kaunitz éloigne autant que poffible, perluadé que fes effets ne font que momanunés.

Sluiten