Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

•14 C O N f E Sf

de leurs propres défauts, pour faire un exameri férieux de ceux d'autrui, & jeter du ridicule fur le bien qu'il fait.

Le fultan , pénétré de ces paroles , reprit ainfi. Puifque les hommes , & particulièrement ceux qui lachent la bride a leurs paflions, fönt faits de la manière que vous venez de les repréfenter , le plus fur feroit lAtbandonner le monde , & de fe jeter dans une prolonde retraite , öü i'on travailleroit a corriger fes mceurs. Peut-étre que par ce moyen , l'on éviteroit le rifque oü l'on eft de fe laifter corTompre , en reftant parmi eux. Selon mon fentiment, il faut fe tirer du milieu de cette met orageufe , & gagner le rivage. Je n'avois pu concevoir jufqu'a préfent , que le véritable repos confiftat dans 1'éloignement de la foule des hommes ; je connois enfin qu'il eft plus dangereux de les fréquenter , que d'être environné de vipères , & qu'il eft très-cifhcile de fe fauver en leur compagnie. Je ne fuis plus étonné , d'après cela , que tant de faints perfonnages aient pu fe réfoudre a choifir une caverne pour demeure , & a paffer le refte de leurs jours dans la pauvreté. Je vois bien qu'ils fe font régies fur ce principe de morale , qui <iit que le bon fens cönfifte a Ët cacher. En cfiet, le véritable sontentement fe trouve dans

Sluiten