Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

D È L fe ö ft; fïf

y répondre d'une inanière obiigeanté. C'eft ainfi que ces quatre perfonnes, qui auróienf pu faire la félicité les unes des autres, s'entre* tourmentoient par la bizarrerie de leur étoile.

Cependaht dona Juana n'étoit occupée que de fon éntêtement pour le Cömte ; elle le fit Venir darts fon cabinet; & après un préambule dönt il attendoit la concliifion avee crainte ; Dom Eftève, continua-t-elle , je vous trouvfc Un fi galant homme, qu'encore que j'euffe réfolu de ne me foumettre jamais aux dures loix de fhymenée j je crois que je peux prendre d'autres mefures fans rien hafarder. Mon père' ayant été gouverneur de Lima, il aequit de grands biens , & m'en a plus hiffc au Mexique qu'en Efpagne. Si vous y voulez venir aveémoi, je partagerai ma fortune avec vous b car je ne pourrois avec bienféaiiee refter dans ce pays-ci après vous avoir époufé s mais, en celui-la, on ne faura point qui vous êtes cC nous y ferons heureux. Examinèz cette propofition; fi elle vous convient, il faut s'embarquer bientöt, car les gallions font fur le point de partir. Le comte demeura furpris d'une própofition fi extravagante; ii penfa qu'un refus feroit trop piquant, êz qu'il falloit feulemenf éluder 1'affaire. Je ne peux j madame > lui dit-il # vous marquer toute ma reconnoiffance pour' Tornt IIt &k

Sluiten