is toegevoegd aan uw favorieten.

Le cabinet des fées, ou Collection choisie des contes des fées

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

44<> Mignonnette7. portable ; mais tout cela fe retrouvera fur ma parole. Et regardant le charbonnier : ne voila r-il pas, dit elle , un bel objet, pour être k la noce d'un prince? II n'étoit pas homme a demeurer fans replique, non plus qu'a fe contraindre fur la vérité; mais heureufement la bonne Praline intetrompit la converfation, en prianr la compa4gnie d'entrer dans le palais. Elle ne put jamais obtenir de madame Grognon de demeurer dans un lieu oü la joie éclattoit de toutes parts; en effet, en nazillant, en marmotant k voix baffe plufieuts chofes a la fois , elle remonta dans fa voiture, & quitta la compagnie. Mignonnette embraffa mille fois fon cher papa, a qui rien n'avoir manqué ; car Praline lui avoir donné la maifon de porcelaine, dans laquelle il avoit fouvent recu & régalé le roi & la reine. Ils embrafsèrent leut cher petit Pincon , & confentirent au mariage de Mignonnette que Praline leur propofa. Après avoir difpenfé les fujets de Chicottin du ferment qu'ils lui avoient prêté , elle fit teconnoitre Pincon, qui fe trouva par ce moyen , roi d'un beau & grand royaume, & mari de la jolie Mignonnette dont il eut de beaux enfans bien fages qui furent auffi rois & reines, tant il eft vrai qu'une fille bien fage & bien jolie fait fa fortune & celle de fes parens.