Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i4g La Belle

Que fignifie ce que je vois, dit-elle aved aigreur ? d'oü vient que la mère & le Els ne difent rien ? Cette agréable furprife vous a-t-eUe enlevé 1'ufage de la voix , ou feriez-vous aflez aveugles & aflez téméraires pour ne pas accepter mes offres? Parlez, prince, me dit-elle, ferez-vous aflez ingrat & aflez imprudent .pour méprifer ma bonté ? ne confentez-vous pas dès ce moment a me donner la main ?

Non, madame, je vous aflure , repris-je avec précipkation. Quoique faye une fincère reconnoiflance de ce que je vous dois, je ne puis me réfoudre a m'en acquitter de cette forte, & avec la permiffion de la reine, je ne veux pas fitót perdre ma liberté. Donnez-moi tout autre moven de reconnoïtre vos bontés; je n'en trouverai point d'impoflible. Mais pour celui que vous me propofez, difpenfez-moi, s'il vous plait, de 1'employer , car.... Comment! chétive créature, interrompit-elle avec fureur, tu ofes me réfifter ; & vous, ftupide reine, vous voyez lans indignation un tel orgueil! Que dis-je ? fans indignation: c'eft vous-même qui 1'autorifez, puilque c'eft dans vos regards infolens qu'il apuifé 1'audace de fa réponfe. 3 .

La reine déja piquée des expreflions meprifantes dont la fée s'étoit fervie, ne fut plus maitrefle de fe contenir , & jetant par hafard

Sluiten