is toegevoegd aan uw favorieten.

Le cabinet des fées, ou Collection choisie des contes des fées

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DES GÉNIE Si 195

fon confentement a la belle Guiaraha pour le mariage de fon fils.

« N'eft il pas chez GuftarttC) fille de Raaskt » répliqua le père irtquiet? Je vais y aller de ces ii pas is.

La demeure de Raask n'écoirpas fort éloignée de la fienne ; il y arriva en peu de tems; mais Kélaun n'y écoit pas.

Le pauve berger , accablé de fatigne, de chagrin & de retnofds , réfolut néanmoins de ne, prendre aucun repos qu'il neut retrouvé fon fils, iaiffa fon troupeau fous la garde de fa femme , &C alla chcrcher Kélaun dans les montagnes.

ïl chercha toute la nuit, fans le trouven II re» vint a fa cabanne , le défefpoir dans le cceur.

« Hélas! s'écrioit ce père défolé, j'ai moii> mêmeordonné mon malheur; j'y ai confenti, s> je Tai voulu. Guiaraha m'a fans doute enlevé » mon nis, mon nnique confolation, monunique „ bien. O coupable aveug'ement!.... Prophéte* » divin prophéte!... mais je n'ofe plus te prier. » Le malheureux Canfu s'eft ligué avec tes en„ nemis, & tu 1'as juftement livté a la perverfité » de fon cceur, a 1'indifcrétion de fes defirs

Laiftons le coupable Canfu p'eurer fon crime & fon malheur; & fuivons les traces du jeune Kélaun dans les montagnes.

Kelaun connoiftbit toutes les vallées & tous les

Nij