is toegevoegd aan je favorieten.

Le cabinet des fées; ou Collection choisie des contes des fées

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C O N T E "S.

découvrir le penchant qu'il doit fuivre , mais elle n'a pas la force de 1'y entrainer : d'ailleurs, li ce font mes feules volontés qui doivent m'être funeffes, pourquoi le fort meferoit-il un crime de ma tendrefle ? 1'amour eff-il un mouvement volontaire ? non c'eft un afcendant plus puiflant qui nous entraine malgré nous ; c'eft ma deftinée qui me force d'aimer , doit-elle me punir des efforts qu'il me coute ? & fi la fagefle confifte a lutter contre cette puiflance qui détermine les événemens de notre vie, dépend-il de foi de la pratiquer? ne me rappellez donc •plus des confeils que je ne fuis pas maïtreffe de fuivre. Vous n'öteriez rien a mes difpofitions, & vous ajouteriez feulement k mon trouble. Je ne vous contredirai plus , répondit la gouvernante , & je vais au contraire tacher d'adoucir votre inquiétude.

Alors elle quitta la princeffe, & jugeant par ce que la fée lui avoit dit de fuir le prince s'il s'offroit a fa vue, qu'il pouvoit être encore dans le palais, elle le chercha de toutes parts, & 1'ayant joint enfin , elle lui paria & cn recut •cette lettre qu'elle apporta a la princeffe,

Lettre d'Amanzarifdine a la princeffe Zeloïde.

La fee en me permettant dereper duns ce palais,