Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Histoire Oriëntale. 343

ragef les autres a manquer a leur de^ipir. Cependant, comme de foulager les pauvres eft une oeuvre méritoire, je ne voudrois pas la différer pendant vingt jours. Combien de gens vertueux peuvent durant ce tems languir dans la misère, d'autant plus que cette de'fenfe fufpendant toute communication, ils doivent être prive's des fecours qu'ils regoivent en d'autres tems ! Mais je penfe , Cozro , que dans ton habit d'efclave, tu peux parcourir la ville fans rien appréhender ; & fi tu parviens dans tes recherches a adoucir les maux de quelques-uns de nos concitoyens, tu feras une meilleure action qu'en te conformant ftrictement a cette apparence de douleur publique , que furement beaucoup de gens blaxnent en fecret.

Cozro approuvant ces fentimens, confentit a ce qu'il defiroit ; & prenant une grande bourfe remplie d'or, il partit pour exécuter les or-. dres de Nourjahad.

La manière de vivre de Nourjahad étoit totalement changée. II fe levoit a la pointe du jour, & pafloit la matinée dans 1'étude & dans la méditation. Le luxe & 1'intempérance étoient bannis de fa maifon. On fervoit fur fa table les mets les plus fimples, & il évitoit foigneufement les exces du vin. Son fommeil étoit

y iv

Sluiten