is toegevoegd aan uw favorieten.

Le cabinet des fées; ou Collection choisie des contes des fées

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Conté: 67 domïnation, fi infupportable; ceux-la 1'efprit des affaires, fi utije a ceux qui le poffédent, & fi affommant pour les autres; plufieurs enfin, 1'efprit fatyrique,fiamufant &fidétefté; fonoppofé plus dangereux encore, 1'efprit de complaifance & de flatterie. On ne voit point de ces excellens fruits dans nos defferts. C'eft bien don-image que ce jardin délicieux ne fok pas ouvert a tous les mauvais efprits, ils en reviendroient plus aimables, fans être plus fots qu'ils ne le font. J'y enverrois d'abord.... // manque ici un cahier plus confiderable que tout le re(le de ï Ouvrage: fi le Lecleurle regrette , il peut y fupplkr en commen* $ant par lui-même.

Ninette ayant fait approcher Acajou de Ia treille dont les raifins faifoient perdre 1'efprit de préfomption , d'airs , & de fatuité , lui ordonnad'encueillir une grappe; puis ayant mis fes; lunettes,& lui préfentantPécharpe de Zirphile, Prince, lui dit-elle, prenez cette écharpe; lorfque vous ferez dans le pays des Idees, vous n'aurez qu'a la faire voltiger en l'air, en la tenant par un bout. Les mains enchantées que vous avez pourfuivies inutilement, viendront pour la faifir, & vous les prendrez elles-mêmes: vous vous emparerez enfuite de la tête de la princeffe. Lorfque vous aurez befoin de boire

Eij