is toegevoegd aan uw favorieten.

Le cabinet des fées, ou Collection choisie des contes des fées

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

54 i Don Silvio

expediënt, & fais enforre que nous puiflions nous évader cette nuit. Je ne ferai heureux que lorfque je me verrai loin de ces déteftables créatures. Je n'oublierai jamais le tour qu'elles m'ont joué. Je ne pourrois les envifager fans me livrer a quelques emportemens Oui, la vL.ille, füt-

elle dona Mencia elle-même

Ne vous échauffez pas, monfieur, interrompit Pédrillo qui avoit été un peu penfif pendant le difcours de fon maitre

Par tous les élémens! Il me femble que madame la fée Rayonante, s'il eft vrai qu'elle foit autant de vos amies qu'elle vous 1'a du , pourtóir , mieux que perfonne, nous rirer d'ici. Pourquoi ne vient-elle pas vous arracher des griffes de cette vieille? Ne pourroit-elle pas nous envoyer un char fur les nues , ou le petit cha-

peau du prince Pvobolr En un mot, quelque

chofe qui facrlitat notre évafion?... Ah ! monfieur, voila précifément le portrait des grands. Quand on na pas befoin d'eux, ils promettent tout. Fiez-vous y. Dès qu'on en a befoin , on

ne les trouve plus Je gagerois fur matête,

que fi vous étiez tout a coup métamorphofé en ver de terre , vous verriez aufli - tót paroitre

madame Rayonante. Elle vous plaindroir

Elle vous diroit, d'un ton compatiffanr

« Mon pauvre chevalier, que je te plains I