Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DE R O S A L V A? 23 3

s'informer qui pouvoit être celui qui fe donnoit le nom de don Silvio de Rofalva.

Un hafard heureux ou malheureux lui évita Ia peine de faire beaucoup de perquiikions. II y avoir quelque tems qu'un -laquais du chateau.de Lirias s'étoir cafle la jambe ; & maitre Bias, donc nous avons déja parlé comme du plus habiie chirurgien des environs, venoit fouvenr panfer le malade.

Mademoifelle Laure entroit précifément dans une chambre oü il étoit, lorfqu'il finifloir de raconrer l'hiftoire de don Silvio qui avoit fair beaucoup de bruir dans le voilinage de Rofalva. Elle neut aucune peine d'apprendre tour ce qu'elle vouloit favoir fur le compte de notre héros. Bias dépeignit au naturel le caradère de dona Mencia. II paria de 1'éducation & de la manière de vivre du jeune chevalier; il dit que Ia vieille tante projeroit de le marier avec un petit monftre nommé Mergéline Sanchez; & que c'étoir fans doute pour évirer une alliance fi défagréable, qu'il s'étoit évadé avec un valer nommé Pédrillo. Le chirurgien alïura qu'aucün homme ne furpalToit le jeune chevalier en vertu , en favoir & en beauté. C'eft moi, ajouta-t-il, qui lui a enfeigné la mufique. Après un mois de leeonS j il auroit pu être mon maitre. Le chirurgien ne parut pas être informé que don Silvio eüc une

Sluiten