Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

li

LAMORALE

S EP TIE ME LECON

Dieu eft un Etre tout-puiffant.

(J)combien £rand e^ ^e pouvoir d'un Etre qui a tout fait de rien ! Le ciron, eet infecle a peine vifible qui s'engendre fous Ja peau de 1'hommc, eft feul une démonftration complete de la puilfance divinc. II a des entrailles, des nerfs, des arteres, du fang & un coeur comme nous. Comme nous, il jouit des 5 fens de Nature , c'eft-a-dire , de la vue, de 1'ouie, du goüt, de 1'odorat, du taét ; il reproduit fon efpece; il pourvoit a fes bcfoins ; il a le fentiment délicicux de fon exiftence. La ténuité des parties de matiere qu'il falloit mettre en oeuvre dans la formation de eet animal délicat n'a point arrêté 1'Artifte Suprème. Créateur des cléments , il les a fait plier au gré de fes dcifeins. Si nous admirons un Ouvrier qui, avec de 1'acier , du cuivre & des outils, fait enchaffer une Montre dans nos Bagues , de quelle furprifc ne devons-nous pas etre frappés a la vue de cette frêle & ingénieufe machine conftruite fans matériaux!

Jettons les jTeux fur ces Globes de feu qui roulent majeftucufement au-defttis de nos têtes» Le nombre en eft immenfe. Qui fupputera ceux de la Voie Lactée? Qui dira combien d'Astres embelliifent le Firmament ? Une main puiffante lesy a répandus comme le fable fur lebord de la Mer; & leurs cours réguliers, ainfi que leur fplendeur éclatante, dépendent d'elle. Par-

cou-

Sluiten