is toegevoegd aan je favorieten.

Mémoires du baron de Tott, sur les Turcs et les Tartares

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Baron de Tott. ioj

dette. Quel eft le moyen de défenfe qui me refte ? Ce ferait de convenir que j'ai dü ; mais d'affurer que j'ai payé. Si le Cadi n'eft pas gagné , il m'adjugerales témoins, j en trouveraibientöt moi-même, Sc il ne m'en coutera qu'une rétribution fort modique pour les gens qui auront pris la peine de fe parjurer pour moi, Sc le droit de dix pour cent au Juge qui m'a fait gagner ma caufe.

C'eft toujours celui qui gagne qui paie les frais. La crainte de perdre 1'argent qu'on a, ne réprime donc pas le defir de s'emparer de celui des autres; Sc les peines portées contre les fuborneurs de témoins & contre les faux témoins eux-mêmes1 doivent être rarement prononcées ; le Juge dont ils font fructifier le domaine , leur doit des ménagemens.

1 La peine portee contre les faux témoins eft de les promener dans les mes fur un ane, la tête du coupable tournée du coté de la queue de 1'animal j mais je n'ai jamais vu cette loi mife a cette exécution.

Bba