is toegevoegd aan je favorieten.

Mémoires du baron de Tott, sur les Turcs et les Tartares

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ïpÓ" MÉMOIRES

Un Turc voulait dépouiller fon voilin d'un champ qu'il polfédait très-légitimement. Ce Turc commence par s'affurer d'un nombre luffifant de témoins prêts a dépofer que le champ lui avait été vendu par le propriétaire; enfuite il fut trouver le Juge & lui remit cinq cent piaftres pour 1'engager a autorifer fon ufurpation. Cette démarche prouvait afTez 1'iniquité de fa demande. Elle indigna le Cadi, il dilfimula, écouta les parties, & fur ce que le légitime poflèiTèur n'oppofait que 1'infumTance de fon titre de poflèffion : vous n'avez donc point de témoins, lui dit-il ? Eh bien, j'en ai cinq cent qui dépofent en votre faveur; il montra alors le fac qu'on lui avait remis pour le féduire, & chafia ie féducleur.

Ce trait qui fait honneur a 1'intégrité du Juge, n'en fait pas fans doute a la loi; elle elf toujours la même, & tous les Cadis ne reflèmblent pas a celui que je cite.

Dans les caufes compliquées, les parties ajoutent