Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

2.& Mémoires

par M. le Duc de Chaülnes, qui étoit pour lors en Italië; &. a fon arrivée, il s'engagea Soïdat dans le Régiment Royal-RoufHllo,3, Infanterie, d'oii il déferta en 1691 pour vemr a Paris.

En défertant, il vola le nommé Nicolle, Soldat dudit Régiment, qui étoit (on camarade de chambre & Tailleur de fon métier, auquel il emporta plufieurs habitsd'OfKciers qui les avoient donnés a raccommoder.

Vinache fut arrêté en chemin, & mis en prifon comme déferteur. Son affaire fut accommodée par M. le Comte d'Auvergne, qui obtint fa grace & le fit fortir de prifon.

Vinache arriva a Paris en 1691, fans un fol, & dénué de toutes chofes. II vint loger, rue Quincampoix, dans uneGargotte, h lEcu Dauphin , ne faifant alors ni métier ni commerce.

Le Maitre de cette petite Auberge s'appelioit Bullot; il avoit eu auparavant une boutique de Chandelier, oii il avoit mal fait fes affaires; mais il étoit protégé de M. le Duc de Chaulnes, ainfï que fa fille qui étoit jeune & galante.

Cinq ou fix mois après, Vinache jetta lesyeux fur cette fille pour Ie mariage; & le pere n'ayant point de bien a lui donner , & voulant d'ailleurs réhabiliter fa conduite, fe prêta volontiers a la demande de Vinache. Sa fille eut pour dot un contrat de 2500 liv. au principal, & Vinache continua de loger chez fon beau-pere, d'oii il alla quelque-temps après en Anjou, oü il fut pendant quelques mois, domeftique chez M. le Duc de Briffac, dans fes terres; après quoi il revint a Paris, chez le beau-pere.

Depuis cette époque jufqu'en 1697, le mari

Sluiten