is toegevoegd aan uw favorieten.

Théorie de l'art des jardins.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

22<5 Appendice. Defcription

IL

3'dgersprii s.*)

Jügerspriis eft fitué dans un payfage des plus agréables, des plus fertiles & des mieux boifés. Ce payfage eft entouré par Ie grand golphe de mer nommé Ifefiord, qui 1'environne de tout cóté, excepté vers le fud oü le fol étend fes prairies & fes bois. Le golphe fe divife autour de ce lieu en fes deux bas prineipaux; Ie moins confidérable, ou celui deRofchild, elt du cóté oriental 8c s'étend jufqu'a Rofchild; le plus grand déploie a 1'oueft une eau confidérable de plus d'un mille (danois) delargeur, & va jufqu'a Holbek & jufqu'a d'autres endroits, oü il prend différents noms. II fuffit de parler de cette pofition, pour exciter 1'imagination a fe repréfenter les perfpeétives fuperbes jqui s'ouvrent aux environs de Jagerspriis.

Le chateau eft vieux mais vafte; il renferme une foule d'appartements en partie décorés de tableaux, ck magnifiquement meublés. De 1'étage fupérieur l'ceil jouït des plus belles vues fur les eaux du golphe oriental ck du grand golphe Occidental, ck fur les richeffes du payfage d'alentour.

Immédiatement au devant du chateau fe déployent, tant du cóté de I'eft que de celui du nord , de grands gazons découverts 8c environnés de différentes fortes de fleurs. Les gazons de 1 eft aboutiffent a des berceaux verds ceints de tilleuls, entre Iesquels font des fleurs; a gauche s'étend une belle allée voütée d'ypreaux 8c de tilleuls, derrière laquelle repofe un étang. Les gazons du nord, outre leurs cadres de fleurs, ont encore un grouppe de fleurs fur une élévation; ils font de plus décorés de quatre beaux vafes placés fur des piédeftaux 8c offrant les emblèmes des quatre faifons, 8c d'une belle colonne de marbre dont I'éclat fait un effet trés-agréable avec la fraiche verdure. Toute cette place eft entourée de beaux tilleuls, entre Iesquels Ia mauve orgueilleufe éleve fa tète colorée.

Des

*) Ce chateau de plaifance appartient ditaire Frédéric, & eft a fix tnilles (dasi fon A. R. Monfeigneur Ie Prince héré- nois) de Copenhague.