is toegevoegd aan je favorieten.

Théorie de l'art des jardins.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de quelques jardins. 229

re terraffe iqu'environne un fentier circulaire. Au bord exterieur de ce fentier font placées, entre des mauves, fept colonnes rondes & d'un ftyle fimple, qui, comme le prouvent les noms & les infcriptions, fon confaCrées aux anciens rois danois & norwégiens, Skiold, Frode den Fredegode (Frode le pacifique), Dan Mykillati (Dan le magnifique), Haraid Haarfager (Haraid le chevelu), Gorm den Gamle (Gorm le vieux ), Haraid Hyldetand, & Wittekind, fouche de la maifon d'Oldenbourg. Tant par leurs infcriptions, qui décidentleur caraétere entant que monuments, que par la fimplicité ici trés - convenable de leurs formes, ces colonnes offrent une décoration heureufe & bienféante. La terraffe fupérieure eft plantée d'arbres, 8c également bordée de fieurs. Au fommet eft une place ronde, environnée d'une éminence gazonnée, 8c meublée en dedans de fieges. On découvre de cette hauteur une longue 8c magnifique perfpeétive. D'abord l'ceil eft enchanté tout alentour par une campagne trèscultivée, très-fertile 8cfleurie, remplie de toutes les beautés variées de la nature. A 1'oueft paroit Ie long 8c large golphe Ifefiord, qui, en attirant les regards vers fa rive oppofée, forme un grand 8c brillant couronnement liquide dans le tableau. Du cóté gauche 8c au fud, des forèts repofent dans le payfage; plus loin fe préfente le chateau 8c les batiments de Jagerspriis, avec les fommets voütés des chênes 8c des hêtres, parmi Iesquels fe diftinguent les faites élevés du bofquet de fapins. A 1'eft la vue fe déploie fur des forèts, découvre, a travers un percé, une partie du golphe de Rofchild, 8c va fe perdre; dans le payfage qui s'efface infenfiblement dans le iointain. Au nord s'étalent de grandes plaines avec des maifons ifolées, , des enclos, des buiffons 8c des arbres. L'afped eft trop riche pour être décrit ni peint.

On peut retourner par divers chemins de cette colline a la tranquille obfcurité dés forèts. Ici fe préfentent des fcenes qui raviffent l'ceil 8c rempliffent 1'ame d'un refpeét religieux. On fe croit tout - a - coup transporte dans les bocages facrés de la Grece. L'intérieur des forèts 8c les allées-

Ff 3 offrent