Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

234 Premier jfppendice.

imiter fes beautés, mais encore leur communiquer, par l'art dé 1'órdonnance 8c de la décoration, la variété des afpeéls 8c des perfpeétives, 8c un air de grandeur apparente. Tout eft ici 1'ouvrage feul du propriétaire; la nature ne lui a fourni que la place, qui confifte en une plaine, feulement un peu exhauffée en quelques endroits. C'eft aufli pourquoi une eau pure 8c courante femble être ;la feule chofe qui manque a ce jardin attrayant, d'ailleurs rempli de ronces fleuries 8c odorantes 8c de chanteurs ailés. C'eft 1'habitation paifible, douce 8c riante d'un fage qui connoit l'art peu ordinaire de faire le bonheur de fa vie en la pallant tantót au milieu d'occupations utiles, tantót au milieu des fciences, tantót dans le fein de i'amitié 8c des plaifirs domeftiques; 8c qui, pour ériger en monument de fon gout male le lieu même de fes plaifirs, fait de fon jardin fon étude continuelle. Quantité de ceux qui forment des jardins, croient avoir tout fait, quand ils ont jeté la leurs arbres, leurs gazons, leurs fleurs, comme fi le hazard les avoit fait naitre. Mais qu'ils reftent loin de ce terme, oü tout a été examiné 8c obfervé; oü les effets ont été calculés 8c les changements futurs, caufés par le cru des arbres, prévus d'avance; oü la main induftrieufe de l'art eft encore occupée chaque été, aajouter, a rétrancher, a tendre vers la perfection.

Nombi e d'ames douées d'une noble fenfibilité ont éprouvé, dans ce jardin, la différence qui fe trouve entre des jardins compofés par un homme de goüt 8c de jugement, 8c ces plantations ordinaires 8c a Ia mode. Puilfent ces ames, en lifant cette petite defcription, fe rappeller les heureux inftants qu'elles ont paffé ici! Quelques-unes d'entr'elles ont Voulu lailTer par-ci par-la fur les bancs, les fieges 8c les termes, un monument de leur attendriffement, un remerciment, une petite infcription, preuves qu'elles étoient effeétivement entrainées par les charmes de ce féjour, vu qu'elles s'abandonnoient aux mouvements de leur fenfibilité, fans fonger peut-ètre au peu de convenance de leurs expreffions. Cependant il eft encore une autre forte d'applaudiiïement non moins ftatteur pour celui qui diftribua ces fcênes; je^parle de 1'obfervation grave 8c ülencieufe du connoiffeur, qui, en fe promenant a pas comptés, recherché

Sluiten