is toegevoegd aan uw favorieten.

Histoire des Vaudois.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

82 Septième persècution:

GHAPITRE V.

Septième persècution provoque'e par l'e'dit d'Emmanucl Philibert,du 10 fuin i565 , et dirigée par Castrogaro. Réjlexions sur cet édit. Les Vaudois obtiennent du repos jusqiden 1671 , par Pintercesswn de l'électeur palatin.

JWalgré un traité aussi formel que celui de Cavpur, conclu de la part du duc , et signé d'un cóté par son cousin Philippe de Savoie, et de 1'autre par les principaux chefs des vallées , malgré les promesses solemnelles qu'on réitéra si souvent de ne plus inquiéterles Vaudois , ils se virent exposés, dès 1'an i565 , a une persècution plus cruelle encore que toutes celles qu'ils avoient soufïertes jusqu'alors. . L'édit d'Ernmanuel Philibert qui provorrua cette septième persècution , est. datée de Turin, du 10 juin i565, et mérite a tous égards que nous nous y arréiions quelques instans ; les principes qu'il renferme peignent admirablementle siècle danslecraei il parut , etle fanatisme qui le dietu. Comme les hommes étoient encore éloignés k cette époque des premiers élémens de la raison et de la philosophie qui ont fait de nos jours tant de progrès en Europe!

Après un court préambule, dans lequel le duc de Savoie attribue la propagation de ce