is toegevoegd aan je favorieten.

Considérations sur l'ordre de Cincinnatus, ou Imitation d'un pamphlet anglo-americain.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C ik 3

dogmes de Ia tranfubftantiation , du culte de Ia vierge Marie, &c. dans les pays Catholiques; ainfi que des dogmes de la Trinké & des fatisfactions religieufes, &c. dans les pays Proreftans j & nul ne feroit fondé a réclamer la rolérance.

En Angleterre même on a fuivi ce principe; & il y a produit lis loix qui affujettïlTent a diverfes peines quiconque écrir ou parle contre la fuprême Divinité du Chrift , contre Ie iivre des Prières Communes,, ou contre les trente-neuf Articles de leglife Anglicane. Si le principe eft jufte, toutes ces loix font équitables. Mais en réalité le pouvoir civd eft incompétent dans ces matières ; & les adminiftrateursdes humains outre paffent leurs droirs, & dérogent pitoyabiemenr dleur dignité, lorfqu'ils prennent fur eux de protéger Ia vérité de telle ou telle dotftrine; ils ne font point les juges de cette vétité. S'ils prétendent 1'établir ou 1'expliquer, ils fe compromettent. Tels font les vrais principes fur 1'application du pouvoir civil aux points de doctrine ; principes qu'il eft affez facile de faire adopter a tous les peuples, pour tous les pays du monde, excepté pour Ie leur. Mais fi toutes les opinions religieufes ne font pas également vraies; fi c'eft une fuperftition , une idolatrie, une extravagance que la plupart des Gouvernemens protègent fgus