is toegevoegd aan uw favorieten.

Verhandelingen, uitgegeeven door Teyler's Tweede genootschap.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

c

choc peut être caufè par une decharge éleclrique naturelle. Pour cet efet fai mis fur Peau dans une cuve, dont pl. X. ƒ. 3- rêpréfentê la coupe, unepiéce de hois a.b, ayant 'dpeuprês la forme du corps d'un vaisfeau. Je fis pasfer alors la decharge de la batterie par cette eau, a la profondeur denviron deux pouces desfous cette piéce dê 'bois; pour cela les extremites de deux fils de laiton c. d. & e. f, fixés un peu au desfus du fond de la cuve > avoient entr elles d la fusdite profondeur, desfous la piéce de bois a. b, la diftance de deux pouces. Je plagai verticalement fur cette piéce de bois une- colonne de bois g. de % pouce de diametre, longue de 5pouces. Jey'is alors, que cette colonne g. fut élevèe plus haut que 3 pieds, au moment que fe fis pasfer la decharge par les fils de laiton c. d. & e. f.

Cette élévation eft caufée par le choc, que la decharge éleclrique produit dans l'eau. Plufteurs expériences m'ont fait voir, que le choc de l'eau par la decharge de notre batterie eft tres violent; je tdcherai dans la fuite de mèfurer en quelque maniere fa force.

SE-