Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C ij» 3

proteófcion fpéciale ; & je diftribuai une ration d'eau pour le fouper. Je fis route a l'O. S. O., pour me précautionner contreles vents de Sud, dans le cas oü ils viendroient a fouffler avec violence.

Nous avons été jufte fix jours fur les cötes de la Nouvelle-Hollande , & pendant ce tems nous avions trouvé des huitres , & autres fubfiftances marines, des oifeaux & de 1'eau. Mai9 toutes ces nuits pafiees a bien dotmir, & les journées exemtes de travail dans la chaloupe , n'avoient pas été un moindre avantage. Ces caufes reünies nous ont fauvé la vie : quelque petite qu'ait été la provifion de vivres que nous y ramafsames , je fens combien nous en fumes foulagés. La nature étoit a cette époque prête a fuccomber fous la rigueur extréme de la faim, de la foif, & de la fatigue. Plufieurs d'entr'eux auroient celfé d'employer la moindre peine pour Ja confervation d'une vie qui ne fembloit plus leur annoncer que miferes & fourfrances: d'autres, quoique plus vigoureux, auroient nécefiairement fuivi de prés leurs infortunés compagnons. Dans notre état aótuel } nous étions des objets d'horreur, & cependant nous confervions de la force d'ame & un grand courage , foutenus par

Sluiten